lundi 17 mars 2008

OGM: quelques liens utiles.


Site des semenciers:
http://www.ogm.org/

Site souvent décrié par les pro-ogm, mais que je trouve complet et à la portée de tous:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisme_g%C3%A9n%C3%A9tiquement_modifi%C3%A9

Site gouvernemental:
http://www.ogm.gouv.fr/

Quelques employés de l'INRA se font beaucoup entendre sur le sujet, alors qu'ils ne sont pas toujours chercheurs sur le sujet. Voici la position officielle de l'INRA:
http://www.inra.fr/internet/Directions/DIC/ACTUALITES/DOSSIERS/OGM/OGM.htm

4 commentaires:

Corinne a dit…

Merci pour Damien ;-)

Anonyme a dit…

ON aime encore mieux voir du maïs que la photo de ce battu .
A supprimer d'ici et de St.Pourçain...

Corinne a dit…

As-tu vu ceci ?
http://www.programme-tv.net/culture-infos/r7942-la-faim-des-paysans/828696-les-labours-du-futurs/

c'était hier soir sur France 5.
Toujours le même discours ; l'argentin qui a 5000 ha, cultures OGM, le vietnamien qui a 50 ares, et le français bio. Je te rassure, je n'ai fait que zapper... ;-)

Corinne a dit…

Lu pour vous !

OGM - Vers les autorisations de cultures expérimentales en plein champ

( Publié le 25/03/2008 à : 16H 55 min )


Comme il en avait annoncé l'intention en février, le gouvernement s'apprête à délivrer de nouvelles autorisations de culture expérimentales d'OGM en plein champ, selon un décret paru au Journal Officiel annonçant les nominations prochaines à la Commission du génie biomoléculaire (CGB).

Le décret signé du Premier ministre, qui charge les ministres de l'Ecologie, de l'Agriculture, de la Santé et de la Recherche de son exécution, est paru au J.O. du lundi 24 mars, le "lundi de Pâques" férié. Selon la fédération France Nature Environnement (FNE, 3000 associations), qui siège au sein de la Commission, le décret prépare la "réinstallation de la CGB" et la nomination imminente jusqu'à la fin 2008 des 23 membres qui la composent, dont le mandat de trois ans avait expiré au printemps dernier.

La France a activé la clause de sauvegarde à Bruxelles, qui lui permet de suspendre la culture du maïs MON810, seule culture OGM commerciale à ce jour dans l'hexagone (moins de 1% des cultures de maïs). Cependant, s'agissant des cultures à des fins de recherche, le ministre de l'Agriculture Michel Barnier avait annoncé devant le Sénat le 5 février, en ouverture de la discussion de la loi sur les OGM, avoir "obtenu sur arbitrage du Premier ministre que par décret une commission d'évaluation des demandes d'autorisation d'essais en plein champ soit mise en place". Il avait alors plaidé pour de tels essais "dès 2008".

Selon le Groupement national des industriels de la semence (GNIS), le gouvernement délivre chaque année une dizaine d'autorisations de cultures OGM expérimentales en plein champ (du maïs mais aussi d'autres plantes), sollicitées par l'industrie et par la recherche publique. Pour son président, Philippe Gracien, joint mardi par l'AFP, "si tout se fait rapidement, on sera dans les temps. Mais ça dépend de la bonne volonté de chacun. Dans des conditions idéales, le maïs devra être semé dans la deuxième quinzaine d'avril et au maximum jusqu'à la mi-mai pour respecter des conditions agronomiques normales".

FNE juge pour sa part qu'il "n'y avait pas urgence: on aurait préféré attendre le futur Haut Conseil pour évoquer le risque et surtout l'intérêt de nouvelles cultures OGM, même expérimentales", a déclaré à l'AFP son porte-parole, Arnaud Gossement.


Source : AFP