jeudi 27 mars 2008

Liens




Je vous invite à aller voir les liens de mon blog, MOMA et Agriculture et environnement.
Le premier est une initiative d'agriculteurs pour fonder une nouvelle économie de marché sur les produits agricoles au niveau mondial, et le deuxième est un site qui démystifie certaines idées reçues sur la pollution agricole et notamment la mortalité des abeilles.
N'hésitez pas à lire et de vous en servir ou vous appuyer dessus lorsque vous en avez besoin même en le transférant par mail.

3 commentaires:

Corinne a dit…

Communication
« Parlons agriculture ! »
(27/03/08)



Pour renouer le dialogue avec les citoyens, Michel Barnier lance l'opération «Parlons agriculture». Au menu : des rencontres thématiques ouvertes au public et un site internet d'échange : www.parlonsagriculture.com.




Michel Barnier en est convaincu, « les questions agricoles ne concernent pas seulement les agriculteurs ». En effet, l'agriculture redevient un sujet d'actualité, au coeur des préoccupations quotidiennes et des grands enjeux de la planète.

A la veille de la révision de la Politique Agricole Commune, le ministre a donc décidé d'ouvrir le débat à tous les citoyens par le biais de l'opération « Parlons agriculture ». Tout au long de cette opération, agriculteurs, politiques ou simples citoyens sont invités à débattre et à confronter leur point de vue…

Au cours des quelques semaines qui nous séparent de la présidence française de l'Union européenne, trois rencontres ouvertes au public seront organisées : le 23 avril à Paris «Qu'est-ce qu'on mange ?» ; le 21 mai à Paris «Quelles agricultures pour demain ?» et le 3 juillet à Bruxelles «Qui va nourrir le monde ?». Des débats que Michel Barnier veut « ouverts, sans a priori, sans tabou ».

Un site internet « www.parlonsagriculture.com » est d'ores et déjà en ligne afin de favoriser les échanges entre ruraux et citadins. Chaque semaine, des experts s'y succéderont pour animer des blogs, proposer leurs visions et mettre des questions en débats.

Corinne a dit…

Assemblée nationale
Le projet de loi sur les OGM adopté en commission
(AFP - 27/03/08)

La commission des Affaires économiques de l'Assemblée a approuvé le projet de loi sur les OGM, un texte dont l'examen en séance plénière est prévu à partir de mardi.

Le texte a été adopté en commission avec les seules voix UMP et Nouveau Centre, les députés PS, PCF et Verts votant contre. Déjà voté le 8 février par les sénateurs, ce texte vise à clarifier les conditions de mise en culture de plantes transgéniques et de leur coexistence avec les productions conventionnelles, dans le respect d'une directive européenne de 2001 que la France a longtemps tardé à transcrire en droit national.

Les députés ont notamment adopté un amendement spécifiant que les distances entre cultures OGM et non-OGM devaient être fixées par nature de culture. Un autre amendement permet aux maires des communes concernées par les essais de cultures OGM d'organiser des réunions d'information en présence des responsables des essais. La commission économique a également décidé de confier à la recherche publique le développement des études «consacrées à la génomique végétale, la toxicologie, l'épidémiologie et l'entomologie ». De même, le développement des techniques permettant de détecter les OGM dans les produits ainsi que les études de toxicité à long terme seront confiés à la recherche publique.

Les travaux en commission ont donné lieu à de longs échanges entre partisans et adversaires des OGM, présageant un débat houleux mardi dans l'hémicycle.

Corinne a dit…

encore un... ;-)
et oui, j'ai fait ma revue de presse ! (source Pleinchamp.com)

OGM
Vers l'autorisation d'essais en plein champ
(AFP - 25/03/08)
Un décret paru au Journal officiel prépare l'installation de la Commission du génie biomoléculaire (CGB), ouvrant la voie à de nouvelles autorisations de cultures expérimentales d'OGM en plein champ dès cette année.

Ce décret prépare la nomination des 23 membres qui composent la Commission du génie biomoléculaire et dont le mandat de trois ans avait expiré au printemps dernier. Une commission qui permettra, comme le souhaite Michel Barnier, de statuer sur les demandes d'autorisation d'essais en plein champ, dès 2008.

Le gouvernement délivre chaque année une dizaine d'autorisations de cultures OGM expérimentales en plein champ, sollicitées par l'industrie et la recherche publique. Le Groupement national des industriels de la semence (GNIS) estime que si tout se fait rapidement, les semis peuvent encore se faire dans les temps. Idéalement, le maïs devrait être semé dans la deuxième quinzaine d'avril et au maximum jusqu'à la mi-mai.

France Nature Environnement (3.000 associations) juge pour sa part qu'il n'y avait pas urgence: «on aurait préféré attendre le futur Haut Conseil pour évoquer le risque et surtout l'intérêt de nouvelles cultures OGM, même expérimentales », déclare son porte-parole. Le texte sur les plantes génétiquement modifiées, qui doit être adopté avant la fin du premier semestre 2008, prévoit en effet la création d'un Haut conseil des biotechnologies (HCB) chargé de formuler des avis sur chaque demande d'agrément.