samedi 5 avril 2008

Comment le PS s'automutile....


Avez vous remarqué comment le parti socialiste français s’automutile ?
Par la perte de ses membres en premier. A chaque fois qu’un de ses militants, tente de se présenter à une élection sans la désignation des adhérents, qu’il soit élu ou non, il est automatiquement exclu du parti. C’est le cas de Chambefort, brillamment élu député à Moulins qui a été exclu pour ne pas avoir respecté le vote des militants qui ne le désignaient pas, mais qui désignaient une « parachutée » de Paris par le parti.
Et c’est le cas tout récemment du Président du Conseil Général du Puy de Dôme, qui a exercé cette fonction durant 6 ans et qui lors des récentes élections cantonales, n’a pas été renouvelé dans ce choix par les militants. Malgré ceci J.Y.Gouttebel a été réélu par ses pairs, les conseillers généraux socialistes et donc le parti l’a exclu pour ne pas avoir respecté le choix des militants. Au parti socialiste vous devez respecter le choix des militants ! Même si ce ne sont pas eux qui votent…
Mais la tête ne fait pas mieux. Aujourd’hui la tête est en train d’exploser en plusieurs morceaux, plusieurs têtes, qui ne pensent qu’à une chose se mettre en bonne place pour la prochaine élection présidentielle. Dans une cacophonie totale la tête et les bras, se coupent, se découpent, se décomposent, se recomposent, et c’est toute la partie haute du corps qui n’existe plus.
Jusqu’au jour où le corps explosera totalement de ces guerres intestines….

2 commentaires:

Anonyme a dit…

MALLOT va bien finir par réussir sa grimpette.
Mine de rien il travaille les enfants (lycéens...)et de belles photos dans la presse locale en attendant une autre audience.
Témoin Ségolène :elle continue aussi et cette fois-ci nous verrons à quel wagon se raccroche Mallot.
Mais au parti socialiste il est capable (comme d'habitude ) de choisir le perdant. Mais en tout cas il n'est pas prêt d'être exclu : lui...c'est du genre anguille.

Corinne a dit…

Même si cela est vrai, cela ne les empêche pas de gagner des élections.
Même si les plus grandes villes de l'Allier ont résisté, les municipales ne les a pas rendus moribonds...
Pour preuve aussi, la couleur de l'intégralité de nos députés dans l'Allier... sans parler du conseil général.