mardi 3 mai 2011

Intercommunalité



L’intercommunalité va être bousculé sur notre territoire.
En effet la réforme des collectivités locales permet aux élus et surtout aux préfets de revoir les intercommunalités. Ainsi notre préfet et Bernard Coulon se sont mit dans la tête de créer un quatrième pôle économique dans le département autour de St Pourçain et Varennes.
Alors que cette réforme donne un pouvoir très étendu au préfet jusqu’à l’imposition aux élus d’un territoire qu’il aurait choisi seul, la première étape d’un parcours très compliqué, est de proposer une nouvelle carte sur le département avec le regroupement des intercommunalités les plus petites, c’est à dire celles de plus ou moins 5000 habitants.
Le préfet a rendu sa copie le 18 avril et le seul changement majeur sur le département serait le regroupement des com-com de St Pourçain, Varennes et Lapalisse.
Il existe au moins 4 intercommunalités de près de 5000 habitants qui auraient pu à juste titre se regrouper, et bien le préfet n’y touche pas, mais par contre il veut regrouper trois intercommunalités de plus de 10.000 habitants.
Ma position première est que notre communauté à St Pourçain fonctionne bien parce qu’elle est faite sur l’entente des élus qui la composent et sur un territoire homogène et cohérent. Toutes les communes partagent une même vision sans que la politique des partis n’interfère, et les élus peuvent ainsi garder une proximité essentielle avec les administrés et citoyens des communes, et un emploi justifié des dépenses collant à la réalité des besoins.
Que voudrait dire une communauté de communes allant de Charroux à la Loire ? Est-ce que le futur président pourra connaître ses administrés, celui de St Pourçain, comme celui de Charroux ou de St Pierre Laval ? Comment pourra t’il juger de l’opportunité d’un investissement à Fleuriel, St Prix ou Créchy ?
Pourquoi ne pas déjà travailler d’abord sur une collaboration entre Varennes et St Pourçain, comme au travers du syndicat de Villemouze ayant un but précis.
St Pourçain et Varennes peuvent avoir besoin de mettre en commun des investissements qui serviraient à la population et que seules, les deux communautés de communes ne peuvent créer.
Mais je ne suis pas favorable non plus à la fusion de ces deux com-com, un travail en commun serait plus efficace et plus souple d’emploi qu’une fusion confondant des territoires très distincts.
Un interet sur le travail en commun de ces deux com-com serait le positionnement de la future gare TGV sur notre territoire, et là beaucoup est à faire.En résumé je suis pour une collaboration entre les deux com-com de Varennes et St Pourçain sur des sujets importants et majeurs tout en gardant chacune sa particularité et son pouvoir souverain de décision.

1 commentaire:

CYRILLE a dit…

C'est le bon sens qui préside à cet article et je partage complètement votre position.Bonne continuation.
C.DARRIGADE