mardi 13 mai 2008

loi OGM rejetée!


Quelle absurdité !!! Encore une fois c’est la meilleure démonstration que les OGM sont beaucoup plus un enjeu politique et dogmatique que scientifique.
Le gouvernement va sans doute maintenant reprendre une procédure pour faire adopter ce texte.
Cependant imaginons que ce texte soit rejeté. Dans un premier temps que devient la directive européenne qui doit être transcrite en droit français ? La France devient donc en infraction avec le droit européen et c’est donc lui qui s’applique de fait et oblige à la possibilité de culture OGM sans prendre les précautions que la loi française permettait, et possibilité de produire des OGM en rapport avec la directive européenne.
Dans un deuxième temps, que deviennent les 2,8 millions de tonnes de soja OGM importés d’amérique (Brésil, Argentine et USA) qui sont la seule source de protéine de tout l’élevage français, laitier et allaitant. Que deviennent les 90% de riz OGM importé de Chine que nous mangeons très régulièrement ?
Et surtout que faisons nous de notre production sur le marché mondial qui est à 90% avec des OGM. N’oublions pas que 114 millions d’hectares de cultures OGM sont produits en 2008 sur notre planète.
Notre agriculture présente un grave danger, celui de laisser faire à une microsoftisation de notre agriculture par les semenciers mondiaux autres que français.
Demain comme aujourd’hui, nous mangerons de toute façon des OGM ! La seule différence c’est qu’aucun laboratoire français n’aura analysé sa nocivité ou non !
Les OGM ont remplacé dans ce pays le nucléaire, et est devenu le fond de commerce des marchands de peur, ceux qui préfèrent voir le pire que le bien dans le progrès, ceux qui sont les petits enfants des détracteurs de la machine à vapeur, des métiers à tisser, des automobiles, des ordinateurs, des centrales nucléaires et aujourd’hui des OGM, ceux qui malthusianistes pensent que nous sommes trop nombreux sur terre !!
La France ne peut pas rester seul village gaulois dans le concert de l’agriculture mondialisé, ou elle crèvera et nous mangerons tout ce que voudrons bien nous vendre les autres pays qui eux produisent avec OGM. N’oublions pas non plus que l’Espagne, la Grande Bretagne, l’Allemagne, la Pologne produit aujourd’hui des OGM !Si Pasteur avait présenté son vaccin de nos jours, qui n’est jamais que l’introduction d’un virus, et j’insiste un VIRUS sur du plasma animal, directement dans NOTRE corps par une piqûre, nous aurions rétabli la peine de mort pour ce scientifique fou…. !

7 commentaires:

Corinne a dit…

Tu sais Manu que les vaccins ne sont pas à la mode non plus chez les bios. J'ai eu une discussion avec un copain bio en janvier dernier. Et pour lui les vaccins sont des poisons. D'ailleurs, il s'était posé la question de ne pas faire vacciner ses enfants.

Je lui ai rétorqué que c'était alors la sélection naturelle, tant pis pour les plus faibles... Suite à quoi, nous avons coupé court à la discussion. Je ne voulais pas pousser plus loin, de toute façon nous n'aurions pas trouvé de terrain d'entente !

Mais une autre question Manu : le Téléthon.
Tout le monde s'extasie, mais la thérapie génique, c'est quoi ??? Des OGM appliqués aux HUMAINS...
On n'en veut pas pour les plantes, mais pour les humains...
cherchez l'erreur.

Je suis aussi effarée de voir que les médias ne demandent pas son avis à Claude Allègre... La lecture de son livre est sans équivoque pourtant.

Mais comme tu l'as déjà cité, ce ne sont pas les OGM en tant que tels qui sont rejetés, mais la société qui va avec... c'est pire...

Tu cites le nucléaire. Il est édifiant de lire dans tous les traités et rapports que le nucléaire est l'énergie la plus "propre" aux vues des émissions de gaz à effet de serre. Alors qu'il a été longtemps combattu par ces mêmes personnes.
Le problème des déchets radioactifs n'est quand même pas solutionné et reste pour moi le souci majeur. Mais voilà...

Où est la logique dans tout cela... je me le demande.

La société nous inonde d'infos, sans nous donner les bases pour la réflexion. Et la conséquence de cela c'est que nous prenons pour argent comptant tout ce qui est dit, sans dicernement, sans jugement critique. On ne nous donne pas les bases de réflexion, juste la conclusion. Tote cuite. Prête à ingérer.

Je sais, pas tout le monde, tu en es la preuve, mais globalement c'est comme cela que ça se passe...

Aujourd'hui le nerf de la guerre, c'est la communication. L'image.
La forme plutôt que le fond...

Une fois de plus, on ne va pas refaire le monde...

Pourtant... ;-)

Anonyme a dit…

chaque camp est sûr de SA vérité : les "pour" comme les "contre" et comme d'habitude le dindon de la "farce"...c'est le consommateur.
Celà me fait penser au nuage de Tchernobil qui s'arrêtait à la frontière....
Avec des produits qui viennent du monde entier, savons-nous ce que nous consommons ???
N'est-ce pas plus simplement des batailles de gros sous. D'un côté, comme de l'autre , tout le monde de moque bien de la santé du consommateur avec en plus : la politique et le fric...

Anonyme a dit…

on ne le sait que trop bien que c'est une histoire de gros sous mais il faudrait ouvrir les yeux!ils vont dans les deux cas dans les memes poches!!les contres suivent des leaders nationaux ou internationaux qui sont payés par les boites qui produisent deja des ogm et qui veulent garder le monopole.les pour prennent les semences que dans les boites qui detiennent le monopole faute de choix...
il serait grand temps que l'on arrête la politique de l'autruche à ce sujet et que l'on accepte de progresser par la recherche et les essais sinon nous serons rapidement submergés,obligés de payer des taxes sur les semences et surtout absolument plus competitif!!!

SoftLess a dit…

Salut à tous,

je vois personnellement la problématique des OGM comme décrite dans les deux points suivants:

1 - Tout d'abord, un végétal modifié génétiquement se déssimine dans la nature et se reproduit: une modification de la Nature telle que nous l'avons toujours connue, est donc innévitable et irrémédiable.

2 - Ensuite, il est convenu qu'un végétal, et plus généralement un vivant génétiquement modifié est signé dans ces propres cellules par son 'créateur': il en résulte des brevets sur les vivants, donc des droits commerciaux, des royalties et d'énormes enjeux financiers pour les années à venir.
Tout cela aux bénéfice de quelques firmes et donc de quelques personnes sur terre.

Dans un siècle ou l'une des préoccupations première semble devenir la protection de la Nature dont je parlais plus haut, je ne comprends pas pourquoi l'homme s'obstine à lutter contre cette Nature qui lui déjà tant donné...

Enfin, pour étendre le débat, pourquoi ne modifirions pas directement l'ADN humain pour que l'Homme puisse résister à toutes les ravageurs et qu'il puisse manger et boire n'importe quoi sans se soucier du gout ou toutes autres questions liées à sa propre vie de terrien? Personnellement, j'en suis là dans ma réflexion. Heureusement pour moi, le pays ou j'habite est vierge de toutes ces pollutions humaines... mais ça me gêne pour les autres et je souhaite que ce monde cesse de progresser vers sa perte. Et je ne suis ni rétrograde, ni communiste, mais très épanoui, moderne et tourné vers l'avenir et les autres.

Emmanuel Ferrand a dit…

Pour répondre à Sotless:

1) un végétal ne se dissémine pas dans la nature. Le pollen peut le faire mais avec beaucoup de disparité entre les espèces. Ensuite les espèces ne se mélangent qu'entre elles. Du colza ne se croisera pas avec des betteraves, ni des betteraves avec du blé et surtout le maïs ne se croise avec rien d'autre que du maïs.
2)D'ou l'importance d'avoir une recherche française qui découvre des gènes et leurs fonctions afin de ne pas être breveté par des firmes.
3) je ne connais pas d'espèce aujourd'hui qui ne soit pas une modification de la nature. Le chêne vert, le chêne liège, le chêne rouge, le chêne commun ont tous au départ un seul ancêtre qui s'est modifié suivant les régions pour s'adapter au contexte pédoclimatique. Et aucune espèce cultivée aujourd'hui n'est une plante à l'état primaire de sa conception.
4) Mais nous modifions déjà les gènes humains! cela s'appelle le thérapiegénique. Qu'est-ce que finance le téléthon si ce n'est la recherche et les applications de la modification du génome humain dans le but de combattre les maladies?

Softless il faudra mieux potasser le sujet....

SoftLess a dit…

Je connais le sujet Manu, tu ne m'apprends rien personnellement, tu as juste détaillé ou précisé les points que j'ai évoqué (l'insuline pour les diabétiques, la thérapigénique...).

Oui, la nature évolue et se diversifie, l'homme a aussi appris à croiser les variétés pour créer des variétés sélectionnées (le fameux moine)... d'ailleurs le débat fut houleux pour lancer les semences selectionnées à l'époque.

Mais ici, on introduit un gêne étrangé dans l'ADN du vivant qui peut aléatoirement se reproduire (le maïs ne va pas se reproduire avec une patate, j'en conviens Manu...). Le BT dans le maïs qui tue la pyrale et la sésamie, le coton round-up ready qui résiste au glyphosate (au round-up)... mais que sera notre nature dans 20 ans, 50 ans, 100ans, 500ans ...?

Je sais, pour le vivre, que les agricuteurs modernes se font bourrer le mou dans les réunions techniques et par les coopératives, et toi même Manu, tu sais que si tu ne suis pas tes homologues, tu risques d'être montré du doigt et de mettre en péril ton exploitation? Suis je dans le faux? Ce sujet sur les OGM, ne mériterait il pas un débat national?

amicalement,
Benoit

Emmanuel Ferrand a dit…

Benoit,

Je ne fais pas partie de ceux qui suivent mais de ceux qui ayant compris le sujet essaye d'expliquer et de convaincre que les OGM sont une bonne technique. En tant que semencier je suis au fait de ce sujet et foncirement convaincu du bien fondé de cette technique. Ensuite sur les enjeux financiers, je regrette que la recherche publique nationale ou européenne ne joue plus sont rôle et que cette recherche soit le seul apanage des grandes firmes. Alors je préfère être dedans que de regarder passer le train....