jeudi 12 mai 2016

La dernière CDCI s'est réunie pour valider le découpage définitif de l'Allier


Une dernière Commission Départementale de Coopération Intercommunale a donc eut lieu hier matin réunissant les élus sur la nouvelle carte d’organisation territoriale.
Le schéma initial du Préfet reste donc en vigueur comme décidé le 8 mars dernier lors de la dernière réunion de cette commission sauf pour un territoire qui nous touche de près.
En effet le Préfet nous réunissait pour valider le changement pour que la communauté de communes de Lapalisse reste seule comme elle le désirait, et que la communauté de communes de Varennes rejoigne celles de Dompierre et du Donjon.
On va dire que la constance politique des dirigeants de ces territoires a payé puisque le Préfet les a écouté, tout comme le pays de Tronçais qui n’a jamais bougé d’un pouce dans son discours, tout comme les communautés de Gannat et Ebreuil qui ont toujours martelé une fusion à trois seulement.  
Ainsi donc Varennes ne sera pas rattachée à celle de St Pourçain-Gannat-Ebreuil comme je le souhaitais et qui aurait pu faire un bloc cohérent au centre du département sur un territoire homogène. J’ai largement développé les arguments en faveur de ce rattachement sans y revenir maintenant.
Les habitants et ceux qui travaillent à cheval sur les deux bassins de vie, et ils sont nombreux, apprécieront d’avoir des communautés de communes demain n’offrant pas les mêmes services.
Nous devons travailler maintenant sur un territoire St Pourçain-Gannat-Ebreuil avec trois pôles, un peu comme les trois agglomérations du département, avec tous ces avantages mais aussi toutes ces contraintes et notamment des services administratifs éparpillés.
Quoi qu’on en dise le secteur de Gannat va dominer rapidement ne serait-ce que par la taille de sa ville qui sera la plus importante en population et un canton couvert en totalité par cette communauté de communes ce qui n’est plus le cas pour St Pourçain éclaté avec Varennes.  
Le développement économique se fait déjà sur Varennes, Lapalisse et Gannat, je suis bien placé par ma fonction régionale pour être sollicité par ces collectivités ayant des projets pour certaines de plusieurs dizaines de millions d’Euros.
En effet Gannat dispose d’une gare et d’un réseau ferré ainsi que l’autoroute, tout comme Varennes  qui va bientôt avoir la RN7 en deux fois deux voies jusqu’à Lyon.
St Pourçain aurait pu se situer comme un épicentre politique d’une communauté de communes rurales, de la taille des trois autres agglomérations du département.
Le risque est grand pour la communauté de communes de St Pourçain et particulièrement la ville de St Pourçain d’être marginalisée perdant définitivement un poids politique certain et forcément le taux d’équipement qui ira avec, il ne faut pas se leurrer la baisse des budgets des collectivités et le transfert des compétences petit à petit imposera des choix incompatibles avec l’occupation du territoire.
Ceci sera accentué par le renforcement de la politisation d’un conseil communautaire à près de 100 conseillers qui verra s’affronter des listes et donc l’élection des premiers sur les listes.
Un tournant historique vient de se faire, et dans quelques années il faudra faire le bilan de décisions politiques prises par les élus en place.
Il faut donc désormais travailler, et travailler encore plus à une harmonisation équitable du territoire faire que ce nouveau territoire devienne cohérent et seuls les femmes et les hommes feront la différence, par leur capacité de travail, les idées d’avenir et surtout le poids politique de représentation capables de peser au-delà de ce petit territoire.
Il faut désormais écrire l’histoire pour les 20 prochaines années pour une mutation réussie à cette échéance.

2 commentaires:

Christine Burk a dit…

Merci Emmanuel pour cet article.
Comme je l ai déjà dit plusieurs fois, je suis entièrement d'accord avec toi et regrette que Varennes ne soit pas associé à St Pourcain s/s.
Cependant, comme tu le dis, maintenant nous devons continuer de travailler pour harmoniser ce nouveau territoire et pour répondre aux attentes de la population qui nous a élu. Nous devons réfléchir et travailler pour l'avenir de nos communes rurales...
Juste une question, la date de mise en place est elle maintenue au 1 er janvier 2017 ou repoussée ??

Emmanuel Ferrand a dit…

A priori le ministre a répondu que la date ne serait pas repoussée.