vendredi 29 août 2008

Billet du Québec


Une fois de plus je ne suis pas déçu par mon voyage. Même si j'y suis déjà venu, je retrouve toujours ce même plaisir à traverser et voyager dans ce pays nord-américain, avec ses dimensions démesurées, ses habitudes nord-américaines mais avec notre langue même avec cet accent si mélodieux à nos oreilles. Les gens sont d'une gentillesse sans pareille, et Montréal en pleine journée d'un calme étourdissant comparé à nos villes françaises de même taille. Jamais de coup de klaxon, on s'arrete au stop (arrêt) même si ce n'était pas à vous de passer, les bouchons (congestions) routiers ne mettent personne en colère, et si quelqu'un perd son travail, et bien il se dit qu'après tout il en trouvera bien un autre ailleurs. Par contre les petites villes manquent d'un centre ville où serait regroupés mairie, églises (il y a en beaucoup, souvent plusieurs par ville) et autres bâtiments publics. Tout est éparpillé, suivant des routes toutes taillées au carré. Les moissons battent leur plein, colza (canola) orges mais le blé et avoine encore tout vert se récolteront plus tard, comme le maïs mais qui se récoltera bien plus tard.

Les villes n'ont pratiquement aucun service municipal technique, tout est fait par le privé, que ce soit les routes, les fleurs (!) le déneigement, et bien sur l'entretien des bâtiments. Et la population n'a pas l'air d'en souffrir. Il y a d'ailleurs plus d'écoles privées que publiques.

On sent que la responsabilité des gens est beaucoup plus grande, sans doute parce qu'ils sont moins assistés...

1 commentaire:

Corinne a dit…

Salut Manu,

Veinard va !

Je n'y ai jamais mis les pieds, par contre j'ai la chance de rencontrer des Québécois ici dans mon activité. Fait du hasard j'en ai reçu hier !
Et toujours la même gentillesse, cette impression lorsqu'ils partent que tu les connais depuis toujours.

Profite bien de ton séjour !