vendredi 11 novembre 2016

Trump a été élu et voilà pourquoi Lepen sera élue


La fracture est immense entre plusieurs catégories de français dont certains critères peuvent s’ajouter.
D’une manière générale cette fracture existe entre les urbains et les ruraux, mais aussi entre les élites et le peuple et surtout entre la plupart des hommes politiques et ceux qui votent.
Même si il est impossible de comparer ce qui vient de se passer aux USA et ce qui pourrait se passer en France car beaucoup trop de choses différent entre nos deux pays on peut constater simplement que ceux qui nous gouvernent ne représentent de plus en plus mal ceux qui les élisent, et qui de plus en plus ne les élisent plus par l’abstention.
La raison en est pourtant très simple, nos hommes politiques sont en très grande majorité des professionnels de la politique qui n’ont jamais eu d’autres soucis et de stress que de se faire élire tous les 5 ou 6 ans. Connaissez-vous un élu qui ne dort pas la nuit car il ne sait pas comment équilibrer le budget de sa collectivité ? Peut être un maire d’une commune de moins de 500 habitants et qui trouvera comme solution de réduire ses déjà maigres indemnités, mais certainement pas un élu de collectivité plus importante.
Ceux qui nous gouvernent font leurs études à Science-Po, l’ENA ou quelques autres grandes écoles, puis commencent d’apprendre leur métier dans les cabinets des présidents et enfin se font élire sur un territoire plus ou moins difficile suivant le tempérament de chacun. Et puis il y a aussi les fonctionnaires qui se lancent en politique avec leur place bien gardée au chaud au cas où cela se passe mal.
Mais combien ont été artisans, commerçants, chefs d’entreprise, de médecins, d’infirmières, d’agriculteurs, d’ouvriers et occupent des postes importants au niveau politique ? Combien d’élus ont eut personnellement à affronter le chômage tout en faisant vivre leur famille, ou a équilibrer difficilement un compte d’exploitation, ou à négocier un marché capital pour la survie de son entreprise et de ses employés, à se lever très tôt tous les matins pour être au service de ceux qui les paient ?
Pire que cela, lorsque vous venez de la « société civile » comme c’est mon cas, vos collègues élus vous regardent avec étonnement voir condescendance, mais jamais avec admiration d’être capable de mener de front le travail sur son entreprise et des fonctions électives. Au Conseil Régional je vis des moments ubuesque lorsqu’à 16h une commission commencée à 14h s’éternise un peu, des membres demandent de continuer un autre jour car deux heures de réunion cela fait trop ou alors ils quittent la salle… Moi qui monte sur ma moissonneuse batteuse à 11h pour en redescendre à 23h sans un seul arrêt et qui doit tenir compte de la météo dans un agenda fixé souvent 15 jours à l’avance.
Un collègue fonctionnaire élu m’a dit une fois « mais pourquoi tu te casses la tête à continuer de travailler avec les indemnités que tu touches ?» sans se soucier que si demain je ne suis plus élu je n’ai même pas droit au chômage… Très souvent je suis pris pour un plouc, je ne fais pas partie de la même caste.
Je n’aborderai même pas ici un point pourtant très important qu’est la quantité et la qualité du travail que devrait fournir les élus, car il y aurait aussi beaucoup à dire….
Les élections ressemblent de plus en plus à des fêtes foraines où se multiplient les candidats tous professionnels de la politiques, en quête d’un nouveau job ou du renouvellement de leur CDD, car en dehors de la politique ils ne savent rien faire.
Voilà pourquoi Marine Lepen sera élue, parce que les électeurs ont marre d’être les spectateurs de ces fêtes foraines qui ne changent rien à leurs conditions de vie quotidienne.
Et pourtant je ne voterai pas Marine Lepen, car je sais que son programme n’amène à rien et que surtout il y a toutes les solutions à tous nos problèmes et que les électeurs sont prêts à les entendre et même les appliquer ! Il suffit de leur montrer comment faire par l’exemple. L’exemplarité des hommes politiques devrait être le critère de choix des électeurs afin d’une juste représentativité des citoyens, associée à la limitation des mandats dans le temps afin de ne pas faire de la politique un métier.  
Les USA viennent d’élire Trump par le rejet des élites. Lui qui n’a jamais exercé aucun mandat politique, même pas celui de maire d’une commune de 1000 habitants se retrouvent à la tête de la première puissance mondiale. Nous aurons Marine Lepen pour les mêmes raisons, alors qu’il suffirait d’élire en France un chef d’entreprise exerçant un mandat local, il doit bien y en avoir quelques un en France.
Les médias se sont trompés, les sondeurs se sont trompés, les commentateurs se sont trompés, bref tous ceux qui vivent en parasite de la politique se sont trompés, mais le peuple ne se trompe jamais.
Marine Lepen sera le symptôme de la maladie de notre démocratie si nous ne cherchons pas à en réduire les causes. Et le premier remède à administrer est de redonner le pouvoir au peuple travailleur, celui qu’on appelle la société civile, de donner les manettes à ceux qui savent ce que c’est  que le vrai travail, celui qui enrichit la France et créé des emplois notre prochain président devra être celui qui mise sur la libération du travail et de la création des richesses. 

Il n’est pas trop tard il reste 4 mois pour un traitement de choc, nécessaire et indispensable !

1 commentaire:

Christine Burk a dit…

J aime beaucoup ton article Emmanuel
Il est vrai que le peuple en a marre de ces politiques qui ne pensent qu à leur ego.
Il faudrait au pouvoir des hommes et des femmes de terrain, des personnes qui savent ce que c est la vraie vie... le travail..
l argent ...
Malheureusement ce n est pas de la sorte et pourtant beaucoup pensent comme nous.
Je ne suis élue que depuis 8 ans mais j ai compris que la politique est un monde fermé qui ne laisse pas la chance à des gens motivés, dévoués, bosseurs, à l écoute des électeurs ... C est dommage et même si je suis une battante et si j aimerai faire évoluer les choses dans le bon sens, parfois j ai envie de baisser les bras ... C est un tort .. alors je me raisonne et je fonce...
Espérons que les électeurs se raisonnent aussi mais il est malheureusement facile de comprendre cette perte de confiance...